Veiller ou faire de l' intelligence ?

Dans le cadre des missions que je conduis, j'apporte une attention particulière à la compréhension qu'a mon interlocuteur de l'activité de veille ou plus largement d'intelligence économique. Définit-on l'activité de la même manière ? Parlons-nous de la même chose ? A-t-on les mêmes attentes en termes de livrables ? Quelque soit le projet, s'entendre sur une TERMINOLOGIE et plus encore sur une COMPREHENSION COMMUNES de l'activité, de ses contours, de sa finalité et de sa contribution à la stratégie d'entreprise est un élément critique de réussite de la collaboration. En quelque sorte, le PREAMBULE à la DEFINITION DES BESOINS. Un tableau synoptique et chronologique de la genèse, des acteurs, d

Moins d'1% des données non-structurées sont analysées ou utilisées...

Nous en sommes convaincus et c'est ce qui nous anime au quotidien : la gestion stratégique des informations. Mais face à la rapidité avec laquelle de nouvelles données sont créées chaque jour, quelle stratégie l'entreprise doit-elle adopter pour faire face et tirer avantage du Big Data ? D'après un article publié ce mois-ci dans la fameuse Harvard Business Review, les entreprises perdent encore trop de temps à chercher des informations qui, au final, ne seront ni analysées ni intégrées dans les processus décisionnels. -> Moins de la moitié des données structurées sont utilisées pour la prise de décision, et, -> Moins d'1% des données non-structurées sont analysées ou utilisées -> Plus de 7

© 2016-2020 par OPEN.UP [insight agency] - Mentions légales
(France - Savoie - Savoy - Auvergne Rhône Alpes - Provence - Var - Côte d'Azur - Switzerland)